2b8061a7ae154c015e3fe95b33026399.jpg
Text Size

Projet territorial PF au regard des indicateurs de pilotage pour l’EM 2014-2016

Prévisions 2014-2016

En référence à la lettre de rentrée 2014/2015

En référence aux programmes d’enseignement de l’école primaire 2012

En référence à la charte de l’éducation du 07 juillet 2011

Agir ensemble pour l’équité scolaire : un projet pour l’école maternelle

  • poursuivre la réflexion sur la place et la fonction de l’école maternelle dans le cursus de l’élève, fondation du socle commun ;
  • améliorer les performances langagières des élèves à la fin de l'école maternelle ;
  • prévenir l’illettrisme et les risques de décrochage au plus tôt dans la scolarité ;
  • accompagner la scolarisation des moins de trois ans en zones difficiles en direction des CSP les plus défavorisées ;
  • améliorer les compétences professionnelles des PE en école maternelle et garantir l’efficacité des pratiques ;
  • développer des relations entre les communes dans le domaine de la petite enfance ;
  • accompagner les parents dans leur fonction de parentalité, renforcement des liens école-famille ;
  • accompagner l’enseignement en langues et cultures polynésiennes et en mesurer les effets ;
  • relever le défi pour l’école maternelle d’une prise en compte de la diversité géographique et sociale.
DIAGNOSTIC : indicateurs significatifs concernant
Elèves Les structures L’organisation scolaire Les fonctionnements Les résultats des élèves

- le taux de scolarisation des moins de trois ans

- le taux de retard  et maintiens en GS

- le nombre de PPS

- l’organisation pédagogique des écoles

- les classes de moins de trois ans

- le taux d’encadrement en école maternelle

- les formations des PE  débutant en maternelle

- l’éducation prioritaire

- les archipels éloignés

- les actions innovantes

- le projet d’école

- les résultats des évaluations CE1

- le taux de validation des paliers 1 et 2 du socle commun

Y inclure la diversité géographique : indicateurs globaux mais aussi par archipels

Publication de l’état des lieux pour la Polynésie

 Pour l’école maternelle  il s’agira de :

Objectifs à atteindre Actions à engager Résultats attendus

Une école ouverte et bienveillante

Mettre en œuvre les programmes de 2012 pour l’école maternelle dans le cadre de la Refondation de l’école.

Réussir l’accueil  des élèves  en leur proposant à la fois :

ü   un cadre adapté et accueillant ;

ü   une ambiance sereine sous le regard bienveillant des enseignants

afin de susciter chez eux le plaisir et l’envie d’apprendre.

Prévenir l’illettrisme.

Accompagner les équipes pour une meilleure prise en compte des besoins et du développement de l’enfant.

Penser les aménagements des classes de façon différenciée et évolutive.

Assurer une progressivité des apprentissages

(accompagner les transitions)

Renforcer la maîtrise du langage oral :
- en langue française,
- en langues et cultures polynésiennes (LCP)
- en langue anglaise (LVE) : pôle innovation en SG.

Prendre en compte les différentes modalités d’apprentissages.

Accompagner enfants et parents issus des CSP les plus défavorisées.

Outils visibles de progressivité dans les préparations des maîtres sur l’année et sur le cycle.

Compétences individuelles des élèves améliorées.

Mise en œuvre effective de l’enseignement des langues et cultures polynésiennes.

Une école pour tous

Améliorer l'accueil et réussir la première scolarisation

Réduire les écarts de performance scolaire entre les écoles des archipels éloignés et les catégories socio professionnelles.

Prise en compte du handicap.

Créer un observatoire de suivi de la scolarisation des moins de trois ans en école maternelle : réaliser un bilan d’étape annuel

Coordination et diffusion de ressources

Suivi d’écoles : visites, observations, accompagnement des équipes.

Scolariser en priorité des enfants de moins de trois ans dans les quartiers sensibles.

Accueillir sereinement les moins de trois ans dans les classes multiples.

Mettre en œuvre la charte de l’accueil des moins de 3ans et comptabiliser le nombre de projets.

Implication des partenaires de la petite enfance.

Ouvrir un premier parcours de formation hybride sur le sujet.

Objectifs à atteindre Actions à engager Résultats attendus

Une école qui accueille l’enfant et sa famille

 

Rapprocher les familles les plus éloignées de la culturelle scolaire.

Ouvrir l’école aux parents.

Développer la co – éducation dès la STP.

Implication des familles dans la vie de l’école

et dans le suivi de leur enfant :

Þ    taux de présence à la première rentrée

Þ    taux de participation aux réunions ordinaires

Þ    taux de participation aux actions extraordinaires

Þ    taux de participation aux élections de représentants de parents au Conseil d’école

Une école performante

Mener chaque élève au maximum de ses possibilités.

Accompagnement des évaluations des élèves comme processus et outil de régulation de l’activité professionnelle des maîtres.

Prolongement du travail autour du bilan des acquis des élèves en fin de GS par une pratique évaluative réfléchie et cohérente en classe au quotidien et avec une communication positive des progrès des élèves.

Outils de régulation de l’activité professionnelle des maîtres.

Observation et interprétation quotidienne de chaque élève.

Amélioration dans les compétences individuelles des élèves.

Mise en place des carnets de progrès

(être attentif aux traces et à leur diversité en direction des familles)

Collaboration effective avec la médecine scolaire pour aide au pilotage.

Objectifs à atteindre Actions à engager Résultats attendus

Améliorer la fluidité du parcours scolaire.

Développer les actions de liaison entre la maternelle et l’élémentaire sur les axes prioritaires :
  • la valise de liaison
  • les PPRE passerelles
  • la continuité des apprentissages.
Liaison intégrée dans les projets d’école
Etre attentif aux règles premières d’éducation à la santé. Prévenir l’obésité infantile.

Régulation ou suppression des collations en liens avec le ministère de la santé.

Mise en œuvre effective des activités  en lien avec le domaine « Agir dans le monde ».

     

Le pilotage                                         

 

Créer le pôle de pilotage

Organiser les actions

Mutualiser

Diffuser une culture commune.

Implication de toutes les circonscriptions.

Outils diffusés dans les écoles et mis en œuvre

avec un accompagnement par les référents.

 

Créer des productions pour la maternelle :

  • en direction  des formateurs ;
  • en direction des PE ;
  • en direction des débutants.

Créer un bulletin de l’école maternelle en ligne  alimenté par les « bonnes pratiques »  des classes repérées par les CPAIEN, directeurs  et PEMF pour la Pf.

Elaborer :

  • des outils de formation à distance hybrides ;
  • des modules de formation (formation continue dans le cadre des différents stages territoriaux maternelle  en direction :

ü  des maîtres,

ü  des directeurs d’école.

Outils à la disposition des professionnels de l’éducation :

  • un site « espace ressource maternelle » ;
  • des bulletins de l’école maternelle ;
  • des livres de bord thématiques

Sujets à définir avec le pôle « maternelle ».

2 à 3 bulletins dans l’année pour commencer.

Participation des PE aux premiers parcours de formation à distance.

Fréquentation des espaces ressources en ligne.

Objectifs à atteindre Actions à engager Résultats attendus

Repérage, suivi et promotion des pratiques performantes et innovantes

**Accompagner le numérique

Espace ressource alimenté régulièrement par le groupe de la mission maternelle

Action forte : une semaine de l’école maternelle 1ére  édition :

ouvrir l’école aux parents par le biais de la littérature du 4 au 7 mai 2015.

  • Mise en place de groupes de travail :

Propositions à discuter :

  • scolarisation des moins de trois ans ;
  • le langage oral à l’école maternelle ;
  • les aménagements des espaces  et du temps ;
  • le bilinguisme dès l’EM ;
  • les ateliers d’écriture tâtonnée en GS ;
  • l’enseignement du plurilinguisme ;
  • les arts et la culture ;
  • la liaison maternelle  élémentaire
  • Comptabiliser le nombre d’écoles participantes.

Améliorer les compétences professionnelles des PE par le levier de l’inspection

Construction d’un programme d’inspections individuelles et inspections d’écoles si besoin.

Analyse des besoins spécifiques des PE débutants en école maternelle en lien avec les équipes de suivi de circonscription.

Des outils de lecture et d’analyse du fonctionnement de l’école maternelle pour les IEN  et les CP référents :

ü  vie de classe ;

ü  espaces ;

ü  langage ;

ü  scolarisation des 2 et 3 ans.

Objectifs à atteindre Actions à engager Résultats attendus

Animation du réseau de formateurs.

Organiser les groupes de formateurs pour chaque territoire.

Repérage des pratiques innovantes et/ou efficientes.

Animation des groupes de travail autour des axes de travail programmés chaque année par le groupe de pilotage.

Adosser les travaux territoriaux à la recherche universitaire.

Cohérence territoriale assurée.

Un référent de l’EM par circonscription (CPAIEN ou PEMF ou PE) et des différents pôles basés à la DGEE.

Présence d’un professeur de l’ESPE dans les groupes de travail.  

Une journée de formation de formateurs : bilan des travaux de l’année en mai 2015.

Vers le partenariat, rendre la collaboration PE maternelle et « taties » plus efficiente.

Prospecter vers un « possible » corps des aides maternelles.

  • Collaboration avec la commune dans le cadre de la formation du personnel communal

(en mesurer les Formations)

  • Elaboration d’une Charte    

Télécharger le tableau ici

Catégorie : Prévisions 2014-2016